r

r

© Cici Olsson

R comme Raoul Collectif

Raoul Collectif : retenez ce nom.

Derrière ce nom, cinq comédiens, cinq têtes « bien faites » : Romain David, Jérôme de Falloise, David Murgia, Benoît Piret et Jean-Baptiste Szézot. Un passage du Conservatoire de Liège à la scène professionnelle en toute évidence. Ils écrivent, jouent, mettent en scène et en musique une fresque sur la révolte de l’homme face à notre monde balisé de codes sociaux. Et leur intelligence brille par la fantaisie qu’ils expriment sur scène. Ils débordent d’imagination en recréant des « anti-héros ». Tour à tour burlesque, loufoque, corrosif, Le Signal du Promeneur nous alerte sur la jungle des villes et c’est furieusement drôle.

Le jury et le public du « Festival Impatience » aux Ateliers Berthier du Théâtre de l’Odéon, en mai dernier, ne s’y sont pas trompés : chacun a accordé son prix à ces talents liégeois. Nul doute que le public d’Avignon, à la Manufacture, du 8 au 27 juillet, se régalera à 10h40. Et si vous n’allez pas dans la Cité des Papes ou que le réveil aura été trop dur ou que vous aurez été saisi par l’envie d’un petit-déjeuner en terrasse avant d’aller voir au minimum quatre spectacles dans la journée, ne vous inquiétez pas. Le Raoul Collectif prendra ses quartiers d’automne au Théâtre de la Bastille du 26 novembre au 13 décembre. Leur énergie vous aidera à rentrer dans l’hiver, dans un éclat de rire sous-tendu d’une réflexion passionnante. Un pur plaisir donc.

 

à visiter

Site Officiel