Rencontre Wim Delvoye/Pierre Sterckx

littérature

Rencontre Wim Delvoye/Pierre Sterckx

le jeudi 31 mai 2007 à 19h00
©

Sortie de la publication : Le Devenir-cochon de Wim Delvoye par Pierre Sterckx (Editions La Lettre volée). Pierre Sterckx dialoguera avec l'artiste Wim Delvoye, personnalité médiatique et controversée.
19h
Entrée libre

Rencontre autour de la dernière parution de Pierre Sterckx, Le Devenir-cochon de Wim Delvoye aux Editions La Lettre volée. Pierre Sterckx s'entretiendra avec l'artiste Wim Delvoye dont les œuvres provocatrices questionnent avec une ironie mordante certains aspects du monde contemporain.

Qu'est-ce qui relie des cochons tatoués et la machine à excrémenter Cloaca, une bonbonne de Butane décorée en Delft et une photo de montagne où s'inscrit un message privé, un vitrail et une excavatrice ? La base de l'invariant de Wim Delvoye est à coup sûr son devenir-animal, un concept que Gilles Deleuze et Félix Guattari ont élaboré dans Mille Plateaux. L'indiscernabilité du devenir-cochon (est-ce humain, est-ce animal ?) introduit d'emblée à une double lecture des oeuvres de Delvoye selon la désignation de la profondeur (la chair du cochon) et la surface de la signification (le tatouage du cochon). Il s'agit essentiellement,chez Delvoye, d'un travail de code à code, et cette double lecture que suscite avec clarté l'émulsion des choses et des signes considérés comme codes peut aider à comprendre son amour des arts décoratifs, lesquels sont à la fois des écritures et des images. Quant à Cloaca, l'illustre et scatologique machine de Wim Delvoye, n'est-elle pas la phase exemplaire de son invariant, à la fois corps profond et surfacier, code à code de la gastronomie et de l'excrément (noble et ignoble) et art-machine fonctionnant en une zone, à la fois trouble et lumineuse, d'indiscernabilité des genres: art ou science ?

Centre Wallonie-Bruxelles Expositions
127-129 rue Saint-Martin
75004 Paris