Théâtre des Doms

Théâtre des Doms

du vendredi 6 au vendredi 27 juillet 2007
©

Sixième saison en Avignon du Théâtre des Doms : au programme, six spectacles aux thèmes variés, les relations au sein de la famille, les rivalités, la fiction et la réalité... Part belle aussi à la musique et aux technologies.
Pour leur sixième saison en Avignon, le Théâtre des Doms présente six spectacles abordant des sujets aussi divers que les relations entre mère et fille, frère et soeur, couple et paysage, fiction et réalité, farces et rivalités, identité et pays… De plus, une forte présence musicale donne une tessiture particulière à cette programmation. Le choix artistique s'est porté cette année sur des spectacles explorant les multiples possibilités des technologies.
Du 6 au 27 juillet, de 11h à 20h15, le public peut découvrir chaque jour:

11h - Hänsel et Gretel
de et avec Anne-Cécile Vandalem et Jean-Benoît Ugeux.
Deux interprètes, quelques cadavres et une subtile interaction technologique. Un mariage réussi… •
Compagnie Résidence Catherine en co-production avec le Théâtre de la Place/Liège.

14h - Grouba (Théâtre Oz)
Spectacle musical "tous publics" avec Didier Laloy, Fred Malempré et Marc Malempré, mis en scène par Tania Malempré.
Trois musiciens. Un petit music-hall décalé. Un répertoire qui puise dans les musiques traditionnelles. L'humour est au rendez-vous !

16h - Etat de Marche
de et avec Laurence Vielle et Jean-Michel Agius.
Une cartographie visuelle et musicale d'un moment de route de Bruxelles à Paris par les chemins buissonniers parcourus à pied !
Audience Production avec les compagnies STOC ! et Toute une Nuit, en co-production avec le Théâtre des Tanneurs

18h - Moi, Michèle Mercier, 52 ans, morte
de Marie Henry dans une Mise en scène Anne Thuot et Raphaël Noël.
A partir d'un fait divers tragique et anecdotique, trois points de vue se croisent, à travers des figures disloquées en quête de sens. Un jeu nerveux, drôle, constamment déjanté et très physique.
Production : Groupe TOC, et Compagnie du dehors

20h15 - Le silence des Mères
de Pietro Pizzuti dans une mise en scène de Christine Delmotte
Trois générations de comédiennes offrent des mondes de subtiles nuances émotionnelles et font de l'usage du silence un instrument vecteur d'amour… ou de pouvoir familial.
Production: Compagnie Biloxi 48 et Théâtre de la Place des Martyrs/Bruxelles.

22h30 – Cabaretje
de et avec Claude Semal et Eric Drabs. Mis en voix par Martine Kivits et en jeu par Laurence Warin.
Pour fêter le 176ème anniversaire de la Belgique et ses 25 ans de carrière, le plus théâtral des chanteurs francophones de Belgique propose une quinzaine de chansons d'une Belgique "réaliste" entrecoupée d'une de "numéros" visuels et décapants d'une Belgique "imaginaire ».
La Charge du Rhinocéros en coproduction avec Le Public et le Théâtre du Chien Ecrasé

Avignon

84000 Avignon