Le 31 janvier 2022 à 20h00

Tarif plein : 5€
Tarid réduit : 3€

Cinéma

46 rue Quincampoix 75004 Paris

(2021 – Belgique/France – 1h52)

Scénario : Emmanuel Marre, Julie Lecoustre, avec la collaboration de Mariette Désert. Image : Olivier Boonjing. Son : Antoine Bailly. Décors : Anna Falguères. Costumes : Prunelle Rulens. Montage : Nicolas Rumpl. Montage son : Valène Leroy, Charles de Ville. Interprètes : Adèle Exarchopoulos, Alexandre Perrier, Mara Taquin.

Production : Wrong Men, Kidam, avec l’aide du CCA, VOO et Be TV, Proximus, Screen Brussels, RTBF, Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge, du CNC, Ciné +, BNP Paribas Fortis Film Finance.

En partenariat avec le comité belge de la SACD pour les fictions et avec le comité belge de la SCAM pour les documentaires, le Centre Wallonie-Bruxelles/Paris présente en avant-première, en en présence des cinéastes, les longs métrages belges francophones, avant leur sortie en salle.

Emmanuel Marre et Julie Lecoustre vivent et travaillent entre Paris et Bruxelles. Diplômé en réalisation de l’IAD à Louvain-La-Neuve en 2008, Emmanuel Marre a réalisé plusieurs courts métrages, qui ont été sélectionnés et primés dans de nombreux festivals belges, français et internationaux : Michel (coréalisé avec Antoine Russbach, 2007), La vie qui va avec (2008), Le Petit chevalier (2010), Le désarroi du flic socialiste Quéchua (2014) et deux documentaires : Les Cheveux coupés (2009) et Chaumières (2013).
En 2016, Emmanuel Marre a réalisé Le Film de l’été (prix Jean Vigo 2017, Grand Prix au Festival du Court-Métrage de Clermont-Ferrand 2017). En 2018, Julie Lecoustre le rejoint pour écrire, penser et fabriquer D’un Château l’autre (Pardino d’oro à Locarno, Grand Prix Le Court en dit long 2019). En 2020, ils poursuivent leur collaboration en co-réalisant leur premier long métrage de fiction Rien à foutre, Primé à la Semaine de la Critique Cannes 2021. Ensemble, ils ont développé une méthode de travail qui mêle des comédiens professionnels et des personnages qui interprètent propre rôle. C’est ainsi qu’ils rendent compte d’une certaine spontanéité dans leurs fictions, qui peuvent avoir l’apparence d’un documentaire.

Prix Fondation Gan à la diffusion Semaine de la Critique Cannes 2021.

Cassandre, 26 ans, est hôtesse de l’air dans une compagnie lowcost. Vivant au jour le jour, elle enchaîne les vols et les fêtes sans lendemain, fidèle à son pseudo Tinder « Carpe Diem ». Une existence sans attaches, en forme de fuite en avant, qui la comble en apparence. Alors que la pression de sa compagnie redouble, Cassandre finit par perdre pied. Saura-t-elle affronter les douleurs enfouies et revenir vers ceux qu’elle a laissés au sol ?

Adele Exarchopoulos dans Rien à foutre d’Emmanuel Marre et Julie Lecoustre en projection en avant-première au CWB Paris le 31 janvier à 20h.

Adele Exarchopoulos dans Rien à foutre d’Emmanuel Marre et Julie Lecoustre © Condor Films

Voir aussi