Du 15 au 23 juillet 2022

Prades, Pyrénées Orientales

Les Ciné-Rencontres de Prades sont, après le festival de Cannes, le festival de cinéma le plus ancien en France, crée en 1959 sous la présidence d’honneur de René Clair et Pablo Casals ! Les liens avec le Centre Wallonie-Bruxelles/Paris et Wallonie-Bruxelles International ont débuté en 2010 avec l’intégrale des films de Lucas Belvaux et à sa carte blanche consacrée au cinéma belge francophone. Puis Dominique Abel et Fiona Gordon et Joachim Lafosse sont venus au cinéma Le Lido présenter un de leurs films en avant-première. En 2018, Marion Hänsel était l’invitée d’honneur de Prades à la faveur de l’intégrale de sa filmographie.

Les 63èmes Ciné-Rencontres de Prades (15-23 juillet 2022) mettent à l’honneur le cinéma de Jean-Pierre et Luc Dardenne avec une large rétrospective de neuf longs métrages (de La Promesse au Jeune Ahmed) et du documentaire L’âge de raison, le cinéma des frères Dardenne par Alain Marcoen et Luc Jabon.

Cette rétrospective est complétée par l’exposition de photographies de Christine Plenus Sur les plateaux des Dardenne présentée à l’Espace Martin Vivès (du 28 juin au 12 août) et produite par Wallonie-Bruxelles International et le Centre Wallonie-Bruxelles/Paris.

Toutes les séances de cette rétrospective et la rencontre avec Jean-Pierre Dardenne et Christine Plenus seront animées par Louis Héliot, responsable de la programmation cinéma du Centre Wallonie-Bruxelles/Paris.

Cette année, le festival consacre aussi un hommage à Mia Hansen-Love, en sa présence et aux 70 ans de la revue Positif en présence de NT Binh. Enfin, outre la compétition de courts métrages (Prix Bernard Jubard), les Ciné-Rencontres inaugurent le Prix Solveig Anspach, qui distinguera un premier film européen parmi les huit films retenus en compétition, dont Le Cœur noir des forêts, écrit et réalisé par Serge Mirzabekiantz.

Voir aussi