Le 15 avril 2022 à 20h00
Le 16 avril 2022 à 18h00

Tarif plein : 23€
Tarifs réduits : 14€, 8€

Nouveau Théâtre de Montreuil
salle Maria Casarès
63 rue Victor Hugo, 93100 Montreuil

Un spectacle de Diederik Peeters en étroite collaboration avec Jonas Chéreau (interprète)
création lumière Henri-Emmanuel Doublier
création musicale et sonore Lieven Dousselaere
collaboratrice artistique et production Marion Le Guerroué
robotique Jérôme Dupraz
assistants en production Camille Bono / Thomas Riou
design visuel Christophe Hefti
regard extérieur Danai Anesiadou
thérémin Grégoire Blanc
voix Maxim Daish-Belay

Production associée : SPIN & L’Amicale
Soutenu par : la Communauté Flamande et la ville de Rennes
Coproductions : Kc BUDA (Courtrai/BE), Schauspiel Leip[1]zig (Leipzig/DE), Centre Pompidou (Paris/FR), Kc Vooruit (Gand/BE), Kc NONA (Malines/BE), Le Vivat (Armentières/ FR)
Soutiens pendant la création : La Bellone (Bruxelles/ BE), De Brakke Grond (Amsterdam/NL), La Chartreuse (Villeneuve lez Avignon/FR), Far West (Penmarch/FR), Fructose (Dunkerque/FR), Impakt festival (Utrecht/NL), Netwerk (Alost/BE), STUK - Playground Festival (Louvain/ BE), Superamas (Amiens/FR), Théâtre de Poche/Salle Ropartz (Hédé/Rennes/FR)

Tel un illusionniste, Diederik Peeters fait naître des mirages sous nos yeux. Jeux d’optiques, reflets trompeurs et autres artifices anciens fabriquent, ici, un théâtre fantasmagorique du XXIe siècle qui trouble nos repères et ouvre vers un au-delà imaginaire. Ce spectacle visuel s’inscrit dans un cycle de recherche autour du fantôme débuté par l’artiste belge il y a quatre ans, et qui a donné lieu à des productions aussi diverses qu’une installation, une fiction radiophonique et une pièce chorégraphique. Touche-à-tout, l’acteur et performeur souhaite « explorer les passages obscurs qui lient la science à la magie ». Il s’est notamment inspiré de la fascination du scientifique américain Thomas Edison pour les esprits et l’enregistrement de leur voix, mais aussi du cinéaste Méliès et du magicien Houdini. Après sa première performance, Chuck Norris doesn’t sleep, he waits…, en 2007, l’artiste, complice de la performeuse Kate McIntosh, se produit régulièrement dans des théâtres européens – en France, on a pu le voir notamment au Centre Pompidou.

Voir aussi