Le 18 mars 2022 à 19h00

Entrée libre

Salle d’exposition

127-129 rue Saint-Martin
75004 Paris

Scénario et réalisation : Guy-Marc Hinant. Image: Vincent Pinckaers. Son et montage son : Laszlo Umbreit. Montage : Simon Arazi. Mixage: Rémi Gérard.
Dessins animés : Dominique Goblet. Musique : Xavier Hinant – OMSQ. Production : Centre Vidéo de Bruxelles (CVB), Riche, Riche & Riche, RTBF (Unité Documentaire), avec l’aide du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Vlaams Audiovisueel Fonds.
Sélectionné à Dok Leipzig 2018, DocumentaMadrid 2019, DocAviv 2019, Les États généraux du documentaire Lussas 2019.

Dominique Vermeesch développe ses questionnements par la notation-dessin-phonique, la photographie, la vidéo et la performance. Elle guette et capte des ondes sonores-tactiles avec son corps réceptacle qui devient le lieu d’inscription du monde et de l’histoire, comme vibration transitoire. Ces questions sont en effet au centre du vaste réseau d’œuvres, de liens et de sens qu’elle met en place. Son travail nommé «langue de contact» est à aborder comme un tout. Il est en continuelle expansion et en systématique remise en question. Elle base également sa démarche sur le classement, le travail d’archives qu’elle introduit dans son travail. Ces éléments lui permettent de parcourir l’histoire, différentes cultures et les thèmes philosophiques qui lui sont chers en mélangeant des documents existants avec ses œuvres. Le travail de Dominique Vermeesch a été exposé au Musée du Béguinage de la Maison d’Erasme (Bruxelles, Belgique), à l’Église Saint-Jean-Baptiste au Béguinage (Bruxelles, Belgique), au Musée Art et Marges (Bruxelles, Belgique), au Boléro-Versoix (Versoix, Suisse), au Musée Royal de Mariemont (La Louvière, Belgique), au Musée Rops (Namur, Belgique), au Musée de Louvain-la-Neuve (Louvain La Neuve, Belgique), au Centre Culturel de Tournai (Tournai, Belgique) ou encore à la Maison de la Poésie (Namur, Belgique).

Évènements liés
23.02.22 — 17.04.22
Exposition Traces de l’invisible

19h en galerie : Performance noir-sœur de Dominique Vermeesch

Durée : 10 minutes

“Contactocène teintée - tintée de choses de ce monde, je performe une forme de langage parasité d’obscurité, fondation de mes visions. Que mon être - âme soit affublé de signes iconiques, harnais, antennes, haut-parleurs, octopus et néo-espèces, à fin de s’échapper, je vibrhurle pour ouïr-jouir dans un néant fou que je ne peux nommer. Oui, la noir-sœur, ma langue, s’inhume ⟷ s’exhume”. Notes (do.space). Février 2022

20h, cinéma : Projection du film Charleroi, le pays aux 60 montagnes, de Guy-Marc Hinant en sa présence.

«  J’ai toujours voulu quitter Charleroi et toujours eu envie de filmer Charleroi - y capter les révolutions du temps. Une ville que je retrouve dans l’entre-deux d’un passé enfoui et d’un avenir qui n’est pas encore. C’est le portrait d’une cité industrielle avec ses effon-drements, ses mutations, ses paysages et sa langue. Un film où se côtoient René Magritte, un campement de SDF, les acteurs d’un renouveau, l’inventeur du Big Bang, Les Zèbres, le socialisme, les sidérations vécues dans l’enfance… Un va-et-vient à travers dif-férents espaces-temps d’où émergent, à contre-jour, les lumières du Pays noir. »

2018 – Belgique – 2h06

Charleroi, le pays aux 60 montagnes, de Guy-Marc Hinant

Charleroi, le pays aux 60 montagnes, de Guy-Marc Hinant

Performance de Dominique Vermeesch au CWB Paris

Performance (do.space). © daniel van acker. 2022

Charleroi, le pays aux 60 montagnes, de Guy-Marc Hinant

Charleroi, le pays aux 60 montagnes, de Guy-Marc Hinant

Performance de Dominique Vermeesch au CWB Paris

Performance (do.space). © daniel van acker. 2022

Voir aussi