Le 13 mai 2022 à 16h00

Evénement réservé aux professionnel.le.s du secteur
reservation@cwb.fr

Marion Menan (1987, Château-Gontier) est une artiste pluridisciplinaire. Elle suit des études littéraires et théâtrales à l’université de Nantes puis à l’Université Libre de Bruxelles où elle écrit un mémoire sur le potentiel fantastique des arts de la scène. En 2014, elle intègre la formation ISAC à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles. Elle y pratique la performance et l’installation. En 2016, elle est sélectionnée pour participer à la résidence internationale LiveWorks. Elle y crée et présente Browsing, une performance autour de la recherche d’images sur internet (Centrale Fies, Dro, Italie). En 2017, elle est invitée parmi dix jeunes artistes à participer à la résidence de réflexion du Kunstenfestivaldesarts (Res&Ref). La même année elle réalise Search, une vidéo sélectionnée et présentée au festival Côté Court (ciné 104, Paris). Elle est également interprète dans les travaux de Morena Prats (Cet Intervalle, Espace Go, Montréal, 2017, 2021), Léa Drouet (Boundary Games, Kunstenfestivaldesarts 2018) ou encore Jean Le Peltier (Zoo, Atelier 210, 2020) ou aussi scénographe pour la metteuse en scène Elsa Chêne (Orphelins, Théâtre Varia, 2021).

Simon Loiseau se forme d’abord en arts graphiques, avant de poursuivre ses études à l’ARBA-ESA en photographie et sculpture. En parallèle, il pratique la performance au sein de l’ISAC (Institut Supérieur des Arts et Chorégraphies) où il a notamment travaillé avec Yves-Noël Genod, Clément Thirion, Manou Phuon. En 2015, il rencontre Léa Drouet et participe à ses projets Derailment (Kunstenfestivaldesarts), Tape Ensemble (Palais de Tokyo) et collabore pour sa création Boundary Games (Kunstenfestivaldesarts). En 2016, il travaille avec Louise Vanneste pour le film De Loin Parallèle de Bernard Gigounon. En 2017, il est accessoiriste et scénographe pour Mur/Mer (2ème prix Danse Élargie 2018) de Elsa Chêne. Il est danseur dans la pièce Célebration d’Amélie Marneffe (2019, La Rose des Vents Villeneuve d’Asqu) et pour Morena Prats (Cet Intervalle, Espace Go, Montréal, 2017, 2021), Depuis 2019, il perfectionne sa pratique de la photographie à l’école de photographie et de techniques visuelles Agnès Varda.

Simon Loiseau et Marion Menan collaborent au croisement des arts plastiques, du théâtre, et de la danse, pour créer des installations et des spectacles qui convoquent la sculpture, la photographie, la vidéo, l’architecture, et le corps. Ces différents mediums se rencontrent et se transforment pour concevoir des scénographies, dans lesquelles des projections de lumière dans l’espace viennent perturber la perception.

« Jusqu’à preuve du contraire interroge ce qui se joue dans l’esprit de celle ou celui qui voit une image ou interprète un phénomène. Pour cela, le spectacle se présente comme une présentation de différents tableaux, constitués d’apparitions de lumière, de corps et d’éléments de scénographie géométriques. Avec ces éléments, nous écrivons des boucles chorégraphiques que nous répétons, et face auxquelles le public constate les différences, les absences, les distorsions.

En travaillant l’image comme une réalité provisoire et partielle, le spectacle s’amuse à révéler ce qu’il advient dans l’esprit de celui ou celle qui cherche à interpréter des phénomènes, et redonne une importance à l’opacité, à la pénombre, aux indéterminations, et à une certaine puissance de la sensation. »

Voir aussi