Le 28 juin 2022 à 19h00

Entrée libre

Librairie Wallonie-Bruxelles

46 rue Quincampoix 75004 Paris

Réservation conseillée à l’adresse : librairiewb@gmail.com

Moi, je suis né avec l’œil gauche fermé, ce qui préfigurait peut-être mes aptitudes à la photographie. Le ou la photographe est une personne qui regarde le monde d’un œil ouvert, vissé sur l’oculaire de l’appareil, l’autre dos sur l’univers intérieur.

Philippe Herbet, photographe, a grandi en Belgique dans une famille modeste où le bonheur tient moins de place que le monde obstiné des choses et des souvenirs : un manteau trop grand qui servira des années, les soirées passées devant Des Chiffres et des Lettres, un oncle aux airs d’Elvis et le coquillage du grand-père dans lequel on entend la mer.

Mais ce sont dans les enfances silencieuses et les désirs de lointain que naissent les rêves et le sentiment de la joie. Philippe Herbet a étudié la photographie à l’Institut Saint-Luc de Liège. Il expose régulièrement en Belgique, en France, au Brésil, en Pologne et ailleurs, anime aussi des stages de photographies dans des milieux défavorisés. Il a participé à plusieurs résidences d’artiste, et sera notamment en mai 2022 au Phare de l’île Wrac’h, en Bretagne.

Passionné de littérature autant que d’image, Philippe Herbet aime parfois accompagner ses photographies de ses textes. Il a ainsi publié huit livres de photos.

Fils de Prolétaire est son premier récit, autobiographique et sans image.

La rencontre est suivie d’un vernissage d’une exposition de photo de l’auteur.

Voir aussi