Le 11 février 2022 à 19h00

Entrée libre

Salle de cinéma

46 rue Quincampoix 75004 Paris

Jeanna Criscitiello est une artiste américaine qui vit à Bruxelles, en Belgique.
Elle travaille avec la voix, la musique et le son, tout en explorant des compositions textuelles formulées par le biais de la performance.
Ses débuts dans la musique pop américaine alors qu’elle était encore adolescente, sa signature en tant qu’artiste solo chez MCA, son apparition sur l’album Waltz Darling de Malcolm McLaren et sa participation à un concert de Nina Hagen l’ont amenée à s’installer en Belgique à l’âge de vingt ans. C’est là qu’elle a découvert une scène musicale florissante et éclectique et qu’elle a commencé à travailler avec divers musiciens : Marc Moulin, Dan Lacksman, Richard23, Ozark Henry, Mirko Banovic, Stephane Misseghers et Guy Van Nueten… Suite à son expérience avec le genre pop hyper formel, ses intérêts ont évolué vers les explorations vocales et sonores, ainsi que vers les compositions expérimentales performatives.
Axée sur la recherche et le texte, impliquant des identités et un langage fluides, sa pratique trouve sa forme dans la musique, utilisant des pédales d’effets vocaux, des logiciels DAW, l’improvisation, l’expérimentation…
Son nouveau projet …and then there was EVE a été présenté à différentes reprises : en résidence musicale à l’hôtel JAM (Bruxelles), en collaboration avec le duo d’artistes MENTALKLINIK, pour les étudiants en littérature de l’ERG (Bruxelles), en direct à la radio (Kanal Pompidou, Bruxelles) et sous la forme d’un podcast performatif.
Son approche artistique cherche à franchir les frontières et à manœuvrer de l’intérieur et de l’extérieur les critères définissant la performance.

19h00 en salle de Cinéma : Cycle Plateaux Phoniques : SOMOS & table ronde « Regard trans, regard cis »

Présentation du podcast visuel SOMOS de Lydie Nesvadba et Laura Krsmanovic, qui met en lumière de jeunes transgenres, non-binaires, ou créatif.ve.s sur le plan du genre. Suivi d’une table ronde « Regard trans, regard cis » animée par Camille Loiseau, avec Lexie Agresti, et d’autres intervenants

Table ronde “Regard trans, regard cis”
Ce double regard nous permet de confronter l’expérience de libération et les obstacles dans la transition au regard cisgenre. Nous abordons ainsi les schémas de représentation limités, les stéréotypes sociaux et les outils pour combler le fossé entre cis et trans.


20h30 en Théâtre : Performance de Jeanna Criscitiello …and then there was EVE, Jeanna Criscitiello, performance

Remettant en question tout ce que vous pensiez savoir sur les héros et se concentrant sur les concepts d’identité féminine, EVE est recomposée dans une nouvelle bande sonore. Hybride, multitâche, paradoxe ambulant, elle raconte son histoire avec une nouvelle voix collective.

Basé sur des figures féminines proposées par un groupe diversifié de contributrices telles que Sophie Podolski, Chantal Akerman, Marguerite Duras, Calamity Jane, Pippi Longstocking, Julia Butterfly, Denise Scott Brown, Maya Deren, Alice Neele, ainsi que des membres de familles et bien d’autres, un collage d’histoires s’entremêle en chanson. La liste de ces héroïnes a été établie par le biais d’une invitation formelle demandant aux participants de choisir une figure historique, un personnage de fiction ou une membre de sa propre famille ; simplement une femme dont les actions, les paroles, la musique ou la philosophie ont modifié leur perception de la féminité et peut-être même leurs hypothèses de base sur l’héroïsme.
Le titre du projet fait référence à la figure biblique EVE, racontée dans le livre de la Genèse, créée à partir de la côte d’Adam et à l’origine de la chute de l’humanité.
…and then there was EVE est une tentative de réinventer cette histoire séculaire.
Cessant de jouer un rôle secondaire, EVE est désormais le protagoniste, transformé en un personnage féminin polyvalent et complexe qui se multiplie progressivement au fil de l’histoire. EVE n’est pas une figure héroïque typique. Elle ne se plie pas aux pressions de la société en matière de réussite et de bonheur et ne les réfute pas totalement. Elle est une femme occidentale du XXIe siècle et a appris à danser dangereusement sur le fil. C’est cette conscience aiguë de ses propres contradictions qui fait de l’humour et du sarcasme ses armes de prédilection.
Le stéréotype de la superwoman multitâche est transformé en un projet multidisciplinaire dans lequel la formation standard d’un girl-band est parodiée par l’exécution de tous les éléments d’un groupe par une seule personne. EVE remet en question les idéaux que l’industrie musicale et la société vénèrent tant : beauté, jeunesse, succès, célébrité, désir, liberté et indépendance. Pour ce faire, elle brise les tabous entourant la honte, l’échec, l’âge mûr, la maternité, l’insécurité, le stress, le burn-out et l’impuissance, en donnant à ces sujets une place centrale dans le caractère excentrique et distinct d’EVE.
La nouvelle voix collective d’EVE est une tentative d’identifier et de remettre en question les opinions générales sur la féminité et l’héroïsme contemporains.

Lire plus

21h15 en Théâtre : DJ Set Live de Tryphème

Artiste repérée grâce à la Biennale Chroniques - Marseille - avec qui en Saison 2022, les collaborations seront nombreuses! En 22, la Belgique: invitée d’honneur de la Biennale Chroniques.

La musique de Tryphème est de celle qui parvient à faire résonner dans l’âme les quelques cordes sensibles qu’il nous reste encore. La force de cette autodidacte, aujourd’hui installée à Paris, réside dans la puissance émotionnelle d’une musique hybride naviguant entre froideur industrielle, minuties électroniques et sensualités synthétiques.
Révélée par un premier album en forme de compilation, Online Dating, sorti en 2017 sur CPU Records et qui l’a menée jusqu’à une Boiler Room Sheffield chapeautée par le label Warp, elle ne cesse depuis d’ouvrir de nouvelles pistes.
Son émission « Dame de Cœur » sur LYL Radio en est une, qui vient nous révéler les résultats toujours subtils de ses recherches mélomanes. Grâce au programme de soutien du Centre FGO-Barbara, elle a également pu construire un live bien à elle, où les énergies se mêlent au même titre que les arts. Son deuxième album, Thanks God for Air Emotions est encore un autre indicateur de son obsession pour une musique à fleur de peau, conducteur sans filtre de ses sentiments vers les nôtres

Jeanna Cricitielleo ©DR

Jeanna Cricitielleo ©DR

TRYPHEME - ©Cedric Steffens

TRYPHEME - ©Cedric Steffens

Jeanna Cricitielleo ©DR

Jeanna Cricitielleo ©DR

TRYPHEME - ©Cedric Steffens

TRYPHEME - ©Cedric Steffens

Voir aussi